Le 31 janvier de chaque année, le Sénégal, particulièrement les étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar commémorent l’assassinat en 2001, de l’étudiant Balla, lors d’une manifestation estudiantine pour réclamer le paiement de leurs bourses. 18 ans après, les pensionnaires de l’UCAD demandent toujours que justice soit fait sur cette affaire. Par extension, les étudiants ont profité cette de cette journée pour commémorer tous les étudiants qui ont eu à laisser leur vie pendant des affrontements avec les forces de l’ordre. De Balla Gaye en passant par Bassirou Faye jusqu’à Fallou Sène tué dans les mêmes circonstances à l’Université Gaston Berger de Saint Louis, les étudiants l’ont décrété « Journée des Etudiants Martyrs ».
Insatisfaits du traitement judiciaire de chacun de ces dossiers, les étudiants exigent que lumière soit faite sur les meurtres de leurs camarades qui selon eux, resteront toujours dans leur mémoire commune.

source: senegal7.com