Pendant 9 ans, le président Tolbert dirige le Libéria et fait face à des agitations qui font vaciller son trône. Le coup d’Etat exercé contre lui, le 12 avril 1980, marque la fin du règne des Libériens descendants d’Américains qui étaient aux commandes depuis l’indépendance du pays.

L’augmentation du prix du riz va donner naissance à des manifestations violentes dans la capitale Monrovia en avril 1979. Aux commandes depuis 1971, le président Tolbert va faire face à une insurrection sanglante qui précipitera sa perte. Ce matin du 12 avril, alors que le pays est en plein tumulte, le président est éventré en plein sommeil par des soldats venus réclamer le paiement de leurs soldes. Le sergent-chef Samuel Doe et le groupe de soldats qui l’accompagnent n’ont pas trouvé mieux que de l’éventrer en plein sommeil pendant que le président se trouvait au lit et sa résidence sans garde.

L’assassinat de Tolbert est considéré comme la revanche des indigènes (la majorité laissée en rade) et se justifie par « la corruption rampante et l’incapacité du gouvernement à mener efficacement les affaires du peuple libérien » selon le sous-officier Samuel Doe. Tout compte fait, le sergent met fin à plus d’un siècle de pouvoir des descendants d’Américains, une minorité qui s’accapare de tous les privilèges du pays depuis son accession à la souveraineté.

Au moment de son assassinat, le président William Tolbert était le président en exercice de l’O.U.A (Organisation de l’unité africaine) dont le dernier conclave s’était tenue à Monrovia même. Il a une carrière qui force le respect et l’estime. Né en 1913, il devient docteur en droit et pasteur de l’église méthodiste. Il est cependant accusé par les autochtones de perpétrer le système qui, depuis l’indépendance en1822, instauré un monopole privilégiant les afro-américains au détriment des indigènes mêmes. Toutefois, la mort de Tolbert ne réglera pas les problèmes des Libériens puisque son tombeur Samuel K. Doyle sera exécuté à son tour le 9 septembre 1990 en pleine guerre civile. Comme quoiqui règne par les armes périt par les armes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here