Le projet Cares/Enda Santé a publié hier des chiffres alarmants sur la violence et d’exploitation sexuelles des filles en Casamance. À Sédhiou, le taux de prévalence sur les enfants est de 86%, 85% à Kolda et 56% à Ziguinchor.

Et la tranche d’âge des victimes touchées par ces violences se situe entre 2 à 22 ans. Quid des auteurs ? L’étude en question révèle qu’ils sont essentiellement des hommes, d’après les informations du journal « L’Observateur ».

« Concernant les violences sexuelles (attouchement et harcèlement sexuels), il y en a qui sont portées au-devant du public et d’autres qui sont tues », dira Mme Khadidiatou Thiam, coordinatrice du projet Cares (Casamance Research Program on VIH Resistance and Sexuel Health) à Enda Santé, à Ziguinchor.

Ainsi, un centre à vocation régionale pour des enfants qui ont subi des attouchements sexuels, des viols et d’autres types de violence sera érigé à Ziguinchor grâce à la coopération entre le Sénégal et le Luxembourg pour une meilleure prise en charge de ces enfants victimes de violence sexuelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here