Oumar vient d’avoir son diplôme d’ingénieur en informatique.

Pour lui c’est la fin des problèmes et le début de la liberté comme on le lui a toujours promis…

“Travaille dur à l’école et après 17 ans d’effort, tu trouveras un bon boulot et tu seras un homme libre pour le reste de ta vie !”.

Mais la réalité est une tout autre histoire…

Oumar commence sa recherche d’emploi.

Il dépose des CV dans toutes les entreprises du pays.

Un an plus tard, toujours rien !

Finalement, il accepte un stage de 10 mois dans une entreprise locale dans l’espoir d’être embauché à la fin du contrat.

Oumar est le plus productif et sans doute le plus qualifié de son équipe.

Il travaille parfois plus de 12 heures par jour pour le compte de son employeur et ramène souvent du travail à la maison.

Au fait, je ne vous l’ai pas dit ?

Oumar ne touche pas de salaire pour ce stage !

A la fin de son stage c’est la douche froide.

Il n’a pas obtenu le poste.

C’est la nièce du directeur qui ne travaillait pourtant que 2 jours par semaine qui a été retenu…

Chaque année, ils sont plusieurs milliers de jeunes diplômés à vivre la même chose partout en Afrique.

Vous vous reconnaissez dans cette histoire ??