Réaliser des programmes de formation en astronomie destinés aux universités sénégalaises, c’est le souhait de l’Association sénégalaise pour la promotion de l’astronomie (ASPA). Son président, Marame Kayré, en a fait l’annonce hier, jeudi 14 mars à Dakar, lors de la cérémonie d’ouverture de la 2ème édition de la conférence internationale de l’ASPA.
«Des programmes de formation en astronomie sont en gestation pour nos universités. Et c’est vous, jeunes scientifiques, qui allez en bénéficier demain et c’est valable pour d’autres disciplines.» C’est Marame Kayré, le président de l’Association sénégalaise pour la promotion de l’astronomie (ASPA), qui informe ainsi de la volonté de l’ASPA de mettre sur pied des programmes de formation en astronomie destinés aux universités sénégalaises. Il l’a fait savoir hier, jeudi 14 mars 2019 à Dakar, dans son intervention lors de la cérémonie d’ouverture de la 2ème édition de la conférence internationale de l’ASPA, rapporte l’APS. 
 
Pour Marame Kayré, «le développement du Sénégal passera inévitablement par les sciences et les technologies. Et, croyez moi, peu importe les obstacles que nous aurons devant nous, aucun rêve n’est trop grand si nous apprenons tous à travailler ensemble pour un avenir meilleur pour notre pays», a-t-il estimé. Le président de l’ASPA a invité à «y croire fermement» parce que «nous avons une jeunesse qui a soif de connaissances et qui a tout juste besoin d’être guidée». 
 
Marame Kayré a relevé que «l’Etat est en train de construire la citée du savoir à Diamnadio qui comprendra un auditorium, un planétarium et un observatoire d’astronomie. Mon rêve est de tout faire pour contribuer aux efforts de l’Etat du Sénégal» pour que les jeunes puissent avoir «un cadre adéquat pour travailler dans tous les domaines des sciences et de la technologie. Toutes les autorités qui sont ici aujourd’hui nous montrent qu’elles sont prêtes à vous accompagner pour la réalisation de vos rêves», a-t-il lancé. 
 
Selon APS, lors de la rencontre, cinq femmes qui ont percé dans les sciences ont été conviées à parler de leurs parcours et de leurs expériences professionnelles pour inspirer les filles à choisir les filières scientifiques. Il s’agit de l’astronome Anne Versbiscer de la Nasa, de l’agrégée en physiologie Aminata Sall Diallo de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, de l’ingénieure de conception en informatique Awa Caba, du docteur en biologie végétale, Yaye Kène Gassama et de la physicienne de l’Institut de technologie nucléaire appliquée (ITNA), Salma Sylla.