C’est un mardi pas comme les autres. A Saint-Louis, les étudiants de Gaston Berger ont inauguré, ce mardi 18 décembre, un monument en souvenir de Mouhamadou Fallou Sène, leur défunt camarade, tué par balle le 15 mai 2018.
Venus nombreux à la cérémonie d’inauguration, Ses anciens camarades ont formulé des prières pour le repos de son âme. Par ailleurs, ils demandent encore à l’Etat de faire toute la lumière sur cette affaire. Décrété « Journée noire », ce mardi a été l’occasion de dénoncer la lenteur quant à « l’évolution du dossier ».
« Cette journée noire est une journée de commémoration, de recueillement, de prière, mais aussi une journée pour faire parler l’histoire », explique le président de séance de la Coordination des étudiants de Saint-Louis (Cesl), Alioune Guèye, qui soutient qu’ils comptent toucher, dans leur combat, toutes les universités du Sénégal pour la mémoire de tous leurs camarades tombés au champ de bataille. Pour cela, ils comptent mettre la pression sur le gouvernement.