Le président sortant, Macky Sall, s’est engagé jeudi à Kaffrine (centre), s’il était réélu, à ériger un centre de formation professionnelle et technique dans chaque département du pays pour un coût de 50 milliards de francs CFA. « Chacun des 45 départements du pays sera doté d’un centre de formation professionnelle et technique. Un budget de 50 milliards de francs est déjà prévu à cet effet », a déclaré le candidat de Benno Bokk Yaakaar (BBY) à l’étape kaffrinoise de sa campagne électorale. « Ce programme s’ajoute à l’initiative dénommée formation-école-entreprise en partenariat avec le secteur privé. Elle est financée à hauteur de 5 milliards de francs CFA pour enrôler 25000 jeunes dans la phase pilote et plus tard 50000 jeunes par an », a-t-il précisé devant de nombreux partisans. Il est également adossé au programme Entrepreneuriat rapide pour les femmes et les jeunes (DER) doté d’un financement annuel de 30 milliards de francs pour couvrir les besoins de fonds de 183000 porteurs de projets exclus du système classique de financement, a rappelé Macky Sall. « J’ai la ferme volonté de soutenir notre jeunesse ingénieuse dans ses conquêtes de la société du savoir, du bien-être dans un environnement favorable », a dit le candidat à sa propre succession. Il a ainsi réitéré dans la capitale du Ndoucoumane, sa volonté de mettre en œuvre des initiatives portant sur la création d’un corps de 50000 jeunes qui vont s’activer au reboisement et aux activités forestières, la mise en place d’un programme dit de Ville créative en soutien à l’industrie créatrice de revenus, d’un programme d’éradication des bidonvilles. « D’ici à 2020, le Sénégal va présenter un visage propre par le biais de la mise en place d’un système de collecte et de recyclage des ordures ménagères. Ce système va également favoriser l’emploi et sera articulé à une application stricte de la législation sur l’usage de plastique », a promis le chef de l’Etat sortant.

APS