Parmi le personnel de santé, l’aide-soignant est sans doute la personne la plus proche des personnes hospitalisées. Il assure l’hygiène et le confort des patients. Sous la responsabilité de l’infirmier, il contribue aux soins des malades. MétierSous la responsabilité de l’infirmier, l’aide-soignant s’occupe de l’hygiène et veille au confort physique et moral des malades. Au quotidien, il aide les patients à effectuer leur toilette et à s’habiller. Certains malades doivent rester à jeun avant une opération, d’autres suivent un régime particulier. Il vérifie donc les consignes avant de préparer les chariots de repas. L’aide-soignant accompagne dans leurs déplacements les personnes privées d’autonomie. Il les aide à s’asseoir, à se nourrir, à sortir de leur lit. Son travail s’étend à certaines tâches d’entretien courantes comme le nettoyage et le rangement des chambres, le changement de la literie et du linge. Contrairement à l’infirmier, l’aide-soignant ne peut pas donner de médicaments ou procurer des soins médicaux. Installer une perfusion ou prendre la tension d’un malade ne rentre pas non plus dans ses attributions. Par contre, il participe à d’autres soins. Par exemple, la prise de température des patients, la surveillance d’une courbe de poids et certains changements de pansements .

CONDITIONS DE TRAVAIL

L’aide-soignant travaille principalement dans des établissements hospitaliers. Il fait partie d’une équipe médicale pluridisciplinaire, regroupant d’autres professionnels de la santé, avec lesquels il collabore. Ce sont, le plus souvent, les médecins, les sages-femmes, les infirmiers et les kinésithérapeutes. Parce qu’il travaille au contact quotidien des malades, l’aide-soignant peut observer divers changements ou améliorations chez le patient. Il transmet ensuite ses précieuses observations à l’équipe médicale. Le travail est organisé par rotation des équipes. Par exemple, une semaine de jour, une semaine de nuit. L’aide-soignant travaille régulièrement les week-ends et les jours fériés.

COMPÉTENCES

L’aide-soignant effectue un travail qui requiert résistance, force physique et délicatesse. Pour aider un malade à se repositionner dans le lit, pour l’aider à se lever ou à se déplacer, alors qu’il est sous perfusion, par exemple. Trouver les mots justes pour apaiser un malade angoissé avant une intervention chirurgicale, pour persuader un enfant de s’alimenter ou pour informer ses collègues… la capacité à communiquer de l’aide-soignant est primordiale. Sans oublier une bonne dose de patience, de tact et un certain sens de l’écoute. L’aide-soignant sait se rendre disponible tout en s’impliquant dans un travail d’équipe. Confronté à des personnes en souffrance, les qualités d’adaptation de l’aide-soignant lui permettent de mutualiser les efforts d’entraide et de solidarité face aux situations difficiles. Ces aptitudes requièrent un solide équilibre psychologique.

FORMATION

Le diplôme d’aide-soignant se prépare en un an.