La compagnie aérienne Air Sénégal compte 95 personnels navigants. Selon la direction, les 90 sont des Sénégalais. Parmi eux, 12 environ sont des pilotes. Mais le directeur général Philippe Bohn estime que le pays d’origine de l’aviateur importe peu. Interpellé sur le recrutement, ce jeudi, lors d’un face-à-face avec les journalistes, il a déclaré : ‘’Un pilote n’a pas de nationalité, il n’a pas de couleur de peau, il a des compétences.’

’ Cependant, M. Bohn déclare que la direction essaie d’attirer les pilotes sénégalais pour qu’ils retournent au pays et participent à l’aventure. Il n’empêche que la nationalité ne semble pas déterminante dans ses critères de sélection. ‘’Bien sûr, nous sommes toujours ravis d’accueillir des Sénégalais. Mais quand un homme ou une femme monte dans un avion à 10 000 m d’altitude, il a besoin de compétences pour sa sécurité’’, renchérit-il.

Il en veut pour preuve le fait que la compagnie Emirates compte 4 000 pilotes et que peu d’entre eux soient des Emiratis. Il s’y ajoute que sur le marché, affirme Jérôme Maillet, Directeur de la Stratégie et des Investissements, il n’y a plus de Sénégalais disponibles. M. Maillet indique qu’il y a 15 à 20 Sénégalais dans le Golf.

Après moult tractations, seuls 5 à 6 sont sur le point de venir. Les autres, parce que déjà établis, souvent avec leur famille, ne semblent pas intéressés. C’est pourquoi d’ailleurs Philippe Bohn regrette qu’il y ait des critiques sur la compagnie à travers la presse car, dit-il, ça ne les aide pas à convaincre les expatriés à retourner au bercail.

seneweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here