Dermatologie, psychiatrie, ophtalmologie, cardiologie, gynécologie… La liste des spécialisations ouvertes aux médecins reste bien longue. Après consultation du patient et restriction du champs d’intervention du médecin généraliste qui ne peut poursuivre avec lui, celui-ci est donc réorienté vers un spécialiste en la matière, dit : Médecin Spécialiste.

Le médecin spécialiste a des compétences techniques et une connaissance précise d’une partie du corps ou d’une certaine maladie qu’il a la charge de soigner à l’issu de ses sept ans d’études en médecine majorées d’autres années d’études de spécialisation pour aboutir au final, à un nombre d’année d’études de dix à douze. Sollicité par un médecin généraliste ayant réalisé auparavant un diagnostic et examen physique, le spécialiste peut consulter le patient, comme il peut le faire de façon tout à fait spontanée.

Pour commencer sa consultation, le médecin spécialiste ausculte le patient puis réalise des tests en relation avec sa spécialisation, avant d’établir un diagnostic. C’est sur la base de ce diagnostic que le spécialiste tente d’adapter un traitement au cas du patient. Ensuite le médecin peut réaliser un suivi et un accompagnement de près des porteurs de pathologies plus alarmantes. De même, est requise en cas d’extrême urgence, une intervention dans les plus brefs délais.

Le métier de médecin spécialiste nécessite des techniques spécifiques à chaque spécialité, que celui-ci se doit de maîtriser dans la plus grande précision. La vigilance, l’endurance, et la résistance physique et psychique étant primordiales à la confrontation des situations complexes et délicates.

Par Ailleurs, dans d’autres spécialités telles que la médecine légale ou la médecine de travail, les médecins spécialistes se contente de rédiger des rapports et faire un travail de recherche dans leur domaine, et n’ont donc pas la charge de soigner des patients.

Enfin, le médecin spécialiste exerce son métier au sein d’hôpitaux, cliniques et cabinets. Cette profession requiert un sens du contact, un équilibre entre empathie et capacité de recul, volonté à dimension sociale, ténacité et patience, sens de l’observation mais encore, équilibre personnel et disponibilité.

Missions principales

  • Auscultation, réalisation de tests
  • Diagnostic
  • Prescription
  • Suivi et accompagnement
  • Prévention, surveillance

Compétences techniques

  • Connaissances approfondies en matière de spécialité
  • Connaissances scientifiques
  • Précision et vigilance
  • Empathie et recule

Qualités personnelles 

  • Discrétion
  • Résistance psychique
  • Résistance physique
  • ténacité
  • Ecoute

Niveau d’étude souhaité: BAC S

Durée de la formation : 12 ans