Le Syndicat autonome de l’Enseignement supérieur (Saes), dans une déclaration dont APA a reçu copie jeudi, a fustigé « avec la dernière énergie » l’annulation de la cérémonie de distribution de gilets de presse destinés aux professionnels des médias pour la couverture de la campagne présidentielle qui démarre le 3 février 2019.

La cérémonie de remise de gilets de presse, en partenariat avec l’Ambassade des Etats-Unis à Dakar, initialement prévue hier mercredi au Centre d’Études des Sciences et Techniques de l’Information (Cesti), a été annulée « sur instruction de la Directrice » de cette école de journalisme « sans consultation préalable », a constaté le Saes.

Partant de là, le Saes se dit opposé à cette « décision qui va à l’encontre des valeurs fondamentales du journalisme comme la liberté d’expression » avant d’exiger le « respect intégral des franchises universitaires ».

Pour le Syndicat autonome de l’Enseignement supérieur, souligne le communiqué, « la distribution de gilets de presse aux journalistes est un service à la communauté pour leur sécurité ».

Le Saes a aussi précisé que « ce don de gilets de presse s’inscrit dans la suite logique du partenariat entre le Cesti et l’Ambassade des Etats-Unis », avec notamment l’organisation récente d’un séminaire de formation en communication publique et institutionnelle destiné aux chargés de communication des institutions publiques.

En outre, le Saes a rappelé qu’en 2016, dans le cadre d’un partenariat, une activité relative au « projet d’appui aux professionnels des médias sur la transparence de la gouvernance des finances publiques et des ressources minérales », initialement prévue au Cesti, avait été délocalisée au centre Bopp » sur demande des autorités universitaires.

Le Syndicat autonome de l’Enseignement supérieur a ainsi attiré « l’attention de la communauté universitaire sur la répétition de telles dérives » dans cet espace.

source: APA news