Contestation au Sénégal : une jeunesse désœuvrée et en colère
Alors que le bras de fer entre l’opposition et le gouvernement continue avec un nouvel appel à manifester samedi, de nombreux jeunes sénégalais se sont joints au mouvement pour exprimer leur colère.

Le rapport de force continue au Sénégal. Le mouvement de contestation derrière l’opposant sénégalais Ousmane Sonko a lancé un nouvel appel à manifester samedi contre le président Macky Sall, après plusieurs jours de troubles.

Un appel qui ne s’adresse pas qu’à ses partisans mais à une jeunesse désœuvrée et en colère. Les moins de 20 ans représentent plus de la moitié de la population et ont constitué l’immense majorité des manifestants.

C’est le cas de Diamé Faye, étudiant en droit, qui a rejoint le mouvement de contestation pour dénoncer le manque d’emplois : “Je n’ai jamais trouvé ne serait-ce qu’un stage non-rémunéré… malgré le fait que j’aie poursuivi mon cursus jusqu’en thèse. La jeunesse est laissée à l’abandon”.

D’autres n’ont pas manifesté mais partagent la frustration des opposants, comme Modou Niang, apprenti dans les transports en commun : “Je suis en colère parce que l’on souffre. Une journée de travail me permet de vivre pendant deux jours à peine, c’est un éternel recommencement”.

Lundi soir, Macky Sall a tenu à s’adresser aux jeunes sur le thème du « vivre ensemble » et a proposé une « main tendue ». « Je comprends vos inquiétudes et vos préoccupations », a-t-il affirmé, annonçant un allègement du couvre-feu, qui affecte durement ceux qui travaillent dans l’économie informelle, et promettant de réorienter des moyens financiers en direction de la jeunesse.

L’article Contestation au Sénégal : une jeunesse désœuvrée et en colère est apparu en premier sur Dakar92.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here