Délivrer une convocation à un particulier, faire exécuter une décision de justice, établir des constats… Autant d’activités exercées par l’huissier de justice. Tous les actes de ce professionnel ont une valeur officielle. Métier L’huissier de justice est compétent pour procéder à toutes les notifications et procédures d’exécution des ordonnances, jugements et arrêts ainsi que tous les actes et titres ayant force exécutoire. Il est également chargé de remettre les convocations en justice. L’huissier de justice peut procéder au recouvrement de toutes les sommes objet de condamnation ou les sommes dues. Il n’agit jamais de sa propre initiative, mais répond à la demande de quelqu’un qui lui a donné un ordre formel.

CONDITIONS DE TRAVAIL

L’huissier de justice est tenu au secret professionnel. Il est responsable des fautes qu’il commet envers ses mandats. Dans le monde de l’entreprise, l’huissier conseille les entreprises qui veulent mieux connaître leurs partenaires ainsi que les entreprises débitrices.

COMPÉTENCES

La profession d’huissier de justice nécessite une excellente maîtrise de la technique juridique ainsi qu’une grande sensibilité humaine. L’huissier de justice doit faire preuve d’autorité et de diplomatie pour faire exécuter les décisions de justice.

FORMATION

Généralement, l’huissier de justice est un bac+4, licencié en Droit. Après avoir présenté une demande au ministère de la Justice, il doit passer un stage comprenant un enseignement de formation théorique et pratique qui lui ouvre les portes de l’examen professionnel, toujours régi par la loi 41-80 qui stipule dans son article 10 que les candidats ayant satisfait à l’examen professionnel sont autorisés à exercer la profession d’huissier de justice. Cependant, il faut remplir un ensemble de conditions pour pouvoir exercer ce métier.