Née en 2000 et femme de ménage à Ouakam, Awa Aïssatou Diop été à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour interruption volontaire de grossesse. Elle a écopé d’un mois de prison.

Face au tribunal, elle est revenue sur les faits. « Je n’ai jamais fait de visite. Car je ne savais pas que j’étais enceinte de 19 semaines. Je n’ai observé aucun changement sur mon corps. J’ai juste pris un antibiotique (quatre cuillères de sirop) pour calmer mes maux de tête. C’est après que j’ai ressenti des douleurs au niveau de mon ventre. C’est par la suite que je me suis rappelé que j’ai couché avec mon copain le jour de la Korité », explique- t-elle.

À la question du juge de savoir ce qu’elle faisait à la plage le jour des faits à 7h, la prévenue n’a pas cherché loin. « Quand j’ai vu le fœtus, j’ai eu peur. Je l’ai mis dans un sachet et je l’ai jeté à la plage. J’ai coupé le cordon Ombilical avec un couteau. Ma sœur m’avait menacé de me dénoncer à ma mère », argumente-t-elle.

D’ailleurs, sa sœur a confié à la barre que Awa Aïssatou Diop lui avait dit qu’elle souffrait d’une insomnie. « Je lui ai remis un sirop et un médicament traditionnel qui s’appelle soigne tout. Quand elle l’a bu, elle m’a dit que son ventre lui faisait mal. Je croyais que c’était ses règles. Lorsqu’elle s’est levée à 6h du matin, le fœtus est tombé. Ainsi, elle s’est rendue à la plage. Elle était venue chez moi le jour des faits », avance cette dernière.

Dans son réquisitoire, le procureur a indiqué que les faits sont constants dans cette affaire. Ainsi il a requis deux mois fermes. Son avocat Me Youssoupha Camara a plaidé pour une application bienveillante de la loi pénale. Finalement le juge a requis un mois ferme.

L’article Ouakam: Elle Se Débarrasse De Sa Grossesse Et Enterre Le Fœtus À La Plage ! est apparu en premier sur Dakar92.