Confrontés à des amphis et des logements universitaires surpeuplés malgré quelques progrès récents, les étudiants continuent à avoir la vie dure au Sénégal, où le prochain président devra miser sur une jeunesse mieux formée pour assurer le décollage économique du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here